Les signes de Mano

 Informations générales

 

Éditeur :
IVT - Abaque-Micro - Je, tu, il...
OS :
PC
Licence(s) :
Monoposte
RIP :
Oui
Contenu :
- 1 cédérom
- 1 manuel d’utilisation
- 1 affiche

 

 Présentation par l’éditeur

Le logiciel Les signes de Mano propose :
- un dictionnaire des signes,
- un dictionnaire bilingue français-langue des signes,
- divers modules thématiques de jeux, d’exercices, etc.

L’ensemble des choix linguistiques et pédagogiques ainsi que ceux concernant la navigation, l’infographie et la présence de l’ensemble des médias concernés sont déterminés pour un public précis : les enfants sourds de 4 à 12 ans. Il va de soi que ces caractéristiques n’excluent aucunement un plus large public : parents, fratrie, enseignants, apprenants en langue des signes, etc.

Chacun de ces thèmes est spécialement étudié pour permettre à l’enfant sourd d’en acquérir le vocabulaire en langue des signes et en français, mais aussi d’en saisir le sens conceptuel. Les mêmes principes entièrement visuels d’acquisition et d’accès à l’information sont respectés. Des jeux permettront à l’utilisateur d’évaluer ses acquis.

Le logiciel place l’enfant dans un environnement graphique en deux dimensions qui reconstitue une ville. Les illustrations, confiées à la société "Je-Tu-Il.../B-Productions", sont spécialement étudiées pour être signifiantes pour l’enfant sourd et son entourage. L’utilisateur évolue librement dans la ville, visite plusieurs bâtiments : l’école, la maison familiale, le cirque... Des éléments du décor ainsi que l’ensemble des personnages et des objets sont animés et actifs.

Décors
Chacun des décors offre un choix très riche de vocabulaire, et chacun d’entre eux peut être organisé par thèmes. Nous voici par exemple à l’intérieur d’un bar.

En cliquant sur la fenêtre en haut à gauche, on ouvre la fiche de vocabulaire nommant le décor dans son ensemble (un bar). En cliquant sur la fenêtre de droite, on accède à la fiche de vocabulaire de l’élément sélectionné dans le décor (ici le verbe goûter).

750 fiches de vocabulaire
Un simple "clic" sur l’une de ces animations renvoie à un premier écran donnant en langue des signes française et en français le vocabulaire ainsi choisi.

Cet écran présente plusieurs informations :
- Un dessin générique pour permettre à l’enfant de généraliser le concept (le dessin générique du restaurant désigne l’ensemble des restaurants).
- Le signe lui-même présenté au format vidéo avec les fonctions habituelles de lecture : pause, ralenti...
- Particularités : un logo spécifique apparaît en vert dans le cas d’un verbe directionnel, ou d’un signe locatif, ou encore d’un double sens.
- Le même signe représenté graphiquement (pour habituer l’enfant à une autre lecture du signe).
- En bas, à gauche, l’accès à la définition (Mano qui lit) et l’accès aux signes associés. En cliquant sur Mano qui lit, l’enfant a accès à une définition en langue des signes du terme "se dépêcher".

450 fiches de définition
Ce nouvel écran présente, outre le dessin générique, une séquence vidéo où le comédien sourd signe in extenso la définition de " se dépêcher ".

Une définition en français écrit est proposée avec les liens hypertextes possibles. Le cadre en bas à droite est doté de ce que nous avons appelé le système "hypersigne" : la phrase en langue des signes est décomposée signe par signe. Cliquer sur l’un d’eux renvoie à la fiche consacrée à ce signe. Si le signe est encadré de bleu, celui-ci comporte une fiche de vocabulaire ; si son cadre est rose, il bénéficie d’une définition. Il s’agit de l’équivalent "hypertexte" pour la langue des signes.
N.B. Les définitions en LSF et en français ne sont pas les mêmes définitions traduites, mais bien deux approches différentes selon la langue envisagée.

Pour certains signes, une définition ne nous semblait pas indispensable. Exemple : un avion. Seul le Zoom est proposé : il donne accès à l’écran consacré aux dessins associés.

Zoom
Le principe est le suivant : sur cet écran figure un "zoom" du dessin du signe issu du décor initial (d’où l’utilisateur provient).

L’utilisateur fait défiler, à l’aide des flèches, d’autres décors de la ville où l’on retrouve différentes images de ce même signe (dans le rond rose). Exemple : pour "un avion" : on retrouve cette notion dans la rue, à l’extérieur de l’aéroport, à l’intérieur de l’aréoport (à travers la vitre), etc.

En cliquant sur les décors qui défilent, l’utilisateur y accède directement : c’est une autre façon de défiler dans le cédérom.

Le dessin générique du signe sélectionné, toujours présent à l’écran, conforte l’enfant dans sa compréhension du signe (généralisation).

Recherche alphabétique
Une recherche alphabétique est prévue En cliquant sur un des deux dessins (dessin du signe ou dessin générique), l’enfant accède directement à la fiche de vocabulaire du mot sélectionné. C’est également un moyen de navigation ludique, permettant à l’utilisateur de passer d’un décor à un autre, sans avoir à retourner au plan de la ville ou au décor précédent.

Mémoire des signes étudiés
Deux flèches au bas de l’écran "fiche de vocabulaire" permettent de retracer l’historique des fiches consultées par l’enfant. Cet outil est aussi bien un aide-mémoire pour l’utilisateur lui-même qu’un suivi pédagogique pour son encadrement adulte.

Partenaires du projet
- International Visual Theatre - Centre socioculturel des sourds :
IVT est un éditeur spécialisé dans des ouvrages en langue des signes. Il a publié 16 ouvrages sur support papier, réalisé de nombreuses expertises, est régulièrement consulté par des universités comme celles de Lille, de Rouen ou Lyon.
Un groupe de linguistes sourds et entendants est à l’origine de toutes les parutions d’IVT Éditions. Ainsi ont participé à la conception du cédérom Les signes de Mano : Agnès Vourch’, Michel Girod, Philippe Galant, Rachid Benlhocine et Corinne Gache.
À l’invitation d’institutions publqiues et privées, IVT accompagne le développement de la langue des signes et son entrée officielle dans de nombreux secteurs : santé, biologie, zoologie, nouvelles technologies...

IVT participe aux discussions parrainées par l’Etat pour l’académisation de la langue des signes et son entrée officielle dans les services publics, à l’Éducation nationale, etc.

- "Je, Tu, Il..." / "B-Productions" :
"B-Productions", société de production audiovisuelle, et "Je, Tu, Il..." , structure de création, sont coordonnées par Bernard Bétrémieux, auteur, réalisateur et producteur. En association, ils ont réalisé différentes créations en direction de la jeunesse et travaillent sur différents supports (l’animation, la fiction, l’édition) en partenariat avec des structures aussi bien institutionnelles (Ministères, Conseil de l’Europe) que privées (chaînes de télévision).

- Abaque-Micro :
Spécialiste de la réalisation d’applications multimédia, Abaque-Micro est coproducteur du cédérom.

Le réseau de test et d’évaluation
Un réseau d’écoles, d’universités et de chercheurs participe à l’expertise du projet à toutes les étapes de sa réalisation : pertinence des choix techniques, artistiques, pédagogiques et linguistiques. Ce sont :
- Le Centre d’éducation du langage pour enfants malentendants (CELEM)
- L’Université des sciences et technologies de Lille 1
- L’association Selos pour la promotion des NTIC
- L’Université de Rouen - Département de linguistique
- L’Asssociation des Recherches Interdisciplinaires en langue des signes (ARILS)
- Yves delaporte : Directeur de recherche au CNRS (Laboratoire d’anthropologie urbaine) : ethnolinguistique et langue des signes
- Annie Riesler, doctorante en linguistique : syntaxe et sens en langue des signes française
- Frédéric Bugarel, doctorant à l’Université de Rouen : pédagogie de la langue des signes française.

Source : Educnet

Didier Huchedé
SPIP | | | Plan du site | Mentions légales |
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Safari 5 - Contenu sous licence Licence du site